ASSOCIATION MANÉGA

Les MAQUIS BÉBÉ BAMISA

Manéga et la crise alimentaire en Afrique

La crise alimentaire mondiale fait régulièrement les titres et les développements dans nos médias. Les aléas climatiques et leurs répercussions sur les récoltes ainsi que les cours mondiaux du prix des céréales et les mécanismes de spéculation provoquent chaque année des incertitudes quant à la capacité des populations à nourrir ses enfants et à se nourrir.
L'Afrique sahélienne est très touchée. Les informations et reportages se multiplient. Les mobilisations solidaires face aux réalités que l'on connaît de plus en plus précisément nous interrogent sur les moyens les plus efficaces à mettre en œuvre.
Il s'agit de dépasser une position fataliste : « c'est un problème qui a toujours existé et on n'y peut rien » que ce soit au niveau des Gouvernements, des Organisations mondiales ou des Citoyens.
l'Association caudebecquaise Manéga est présente au Burkina Faso depuis 1984 et depuis 2006 au Tchad. Manéga a participé à la solidarité Burkina – Niger ou Tchad - Darfour, lors de situations d'urgence, mais elle privilégie les aides qui favorisent les objectifs d'autonomie alimentaire. Aussi, elle soutient les projets de transformation des productions agricoles locales en farine BAMiSA® qui permet de préparer une bouillie à haute valeur énergétique. C'est sa participation à l'accès à une vie digne pour tous.

Les "Maquis bébés" ou lieux de restauration infantile.

maquis bébéLe terme « maquis » est propre au Burkina Faso. Il désigne un lieu de restauration populaire. Un « Maquis Bébés BAMiSA » est un lieu où les bouillies BAMiSA sont préparées sur place à un prix de vente adapté aux ressources des familles. Il contribue à la sécurité alimentaire infantile du fait de son accessibilité économique et géographique.
C'est aussi un lieu de conseils nutritionnels et de démonstration de préparation de bouillies pour que celles-ci gardent leur « haute densité énergétique ». C'est également un lieu de veille et de mise en lien avec les services de santé pour les pesées, la mise à jour des vaccinations et le repérage des enfants sous-nutris.
La mise en place et le fonctionnement d’un Maquis Bébés sont facilités quand il est implanté à proximité d’une Unité de Production Artisanale BAMiSA.
en 2012 : Manéga va aider à la mise en place de 2 "maquis bébés"

Ce projet est en cours de réalisation à Fada N'GOURMA, à 210 kms à l'est de OUAGADOUGOU, en coordination avec l'Association locale Laafi Biiga qui gère l'Unité de Production Artisanale de farine BAMiSA. Deux des secteurs les plus défavorisés de Fada N'GOURMA, signalés par l’Action Sociale, ont été retenus. Des femmes seront prochainement formées à l'animation de ces lieux de nutrition et de conseils aux mères. Après convention avec les Services de santé et avec les instances municipales, ainsi que l'achat des ustensiles de 1ère nécessité, 60 enfants de 6 mois à 2 ans pourront être régulièrement accueillis dans ces deux "maquis bébés".
 Deux autres "maquis" pourraient voir le jour dans des quartiers également défavorisés de Fada N’Gourma, en partenariat avec Manéga ou d'autres associations du Nord (Comité jumelage Epernay- Fada, …) qui s'inspireraient de ces réponses à la malnutrition des enfants burkinabè.
Le site www.bamisagora.org développe de façon très détaillée le Projet BAMiSA
contact : Association Manéga  Avenue Winston CHURCHILL 76490 CAUDEBEC en CAUX 
ou :  02 35 56 79 39
Comme il a été indiqué dans une précédente édition de « Caudebec Échos » à propos des « Parrainages d’enfants » Manéga rappelle que les dons aux organismes d'intérêt général qui ont un caractère humanitaire sont déductibles des impôts à hauteur de 66%.  
Association Manéga  Mairie de Caudebec en Caux  Avenue Winston CHURCHILL 76490 Caudebec en Caux

 

maquis bébé

Photo Manéga. Maquis bébés au Burkina Faso. Les enfants sont nourris avec de la bouillie BAMiSA :Bouillie Amylasée (pour la fluidité et la préservation de la valeur énergétique) préparée avec du Mil, du Soja et de l'Arachide.